En été

1300 km de sentiers balisés s'offrent à vous!

Le long desquels vous pourrez découvrir la biodiversité de la faune et de la flore.

C'est la variété des altitudes, des orientations et des reliefs qui a engendré cette richesse.


Trolles/ Grand Som et les Lances de Malissard

 

Rendez-vous sur le site de Charteuse Tourisme, cliquez sur le thème qui vous convient:

Marcher et courir     Rouler et glisser     Grimper     Explorer     Chevaucher     Voler     Pêcher     Photographier

Tennis     Mini-Golf     Baignade

 

Ainsi vous croiserez de rares fleurs telles que le Sabot de Vénus, la Vulnéraire des Chartreux, la potentille luisante.

Premier relief que rencontrent les perturbations atlantiques arrivant sur l'arc alpin, la chartreuse profite ainsi d'un climat particulièrement humide favorisant une large couverture forestière et une nature toujours verdoyante qui lui valut le surnom d' "Emeraude des Alpes" par Stendhal.

La Haute Chartreuse présente un paysage de moyenne montagne entaillé de cols et de gorges.

L'élevage laitier participe au maintien d'un paysage ouvert.
De profonde forêts invitent au recueillement et au silence.

Avec 8800 hectares, la forêt domaniale de la Grande Chartreuse est la plus grande des Alpes.

La Chartreuse résulte d'une longue évolution dont les roches, l'eau, le climat et l'homme sont les principaux acteurs.
Il a fallu 100 millions d'années d'histoire marine pour déposer les calcaire des sédiments, 30 millions d'années de déformation pour plisser et fracturer les roches, 5 millions d'années d'érosion pour sculpter les reliefs et enfin quelques millénaires d'évolution végétale influencée par l'homme pour modeler les paysages.

Fort de la richesse des ressources naturelles et de la tranquillité et de l'isolement de nombreux secteurs du Massif, la Chartreuse est également un havre de paix pour les animaux, des grands ongulés tels que les cerfs, chevreuils et chamois aux oiseaux de montagne: tétras-lyre, chouettes, tichodrome échelette...
Le hibou Grand-Duc est lui d'ailleurs devenu l'emblème du Parc.
Les deux plus grands prédateurs de France, le lynx et le loup fréquentent eux aussi régulièrement le Massif.
La marmotte, animal fétiche des belles randonnées alpines fut elle réintroduite à partir des années 1950, notamment dans la réserve naturelles des Hauts-de-Chartreuse.

Plus de la moitié des mammifères terrestres sont présents en Chartreuse.